Je voyage depuis toujours généralement sur place ! Cinéma, lecture... ou sur un petit périmètre, en train le plus souvent, s'il faut aller plus loin. A l'instar de l'animal disons, qui "est comme un pays : il ne se déplace pas hors de chez lui", pour le dire comme Gilles Aillaud. Les déplacements lointains, en avion, ne sont jamais dans la plupart des cas qu'un tourisme habillé du mot voyage. Ils provoquent chez moi une sorte d'aversion profonde, la plupart du temps, aversion qui ne s'est hélas pas arrangée à l'heure de la disparition accélérée des espèces et du dérèglement climatique. Vive la photo ! ce trip en soi. Sur place.

1979 - 1982 : Nikon M, Kodak Gold, agrandisseur Durst, premiers tâtonnements photo.
1982 - 2009 : autres occupations, autres passions.
2009 : rachat de matériel et passage direct au numérique.

Festival Présence(s) photographies, exposition, Montélimar, 2015.
Intégration du Collectif suisse "Une photo par jour", https://unephotoparjour.ch/ 2015
Festival Présence(s) photographie, exposition, Montélimar, 2016.
Festival Street photo, Carrefour des associations parisiennes (CAP), en 2016 & 2017.
Contribution au livre "Toute la photo de rue", de Bernard Jolivalt, paru chez Dunod (2018).
Exposition, Genève, octobre 2018, avec le collectif Une photo par jour.
Membre du Collectif Street.roamers https://streetroamers.wordpress.com/
Exposition, Uzès, festival les Azimutés d'Uzès, août 2019
Exposition Streetroamers, avec le Collectif Regards Croisés au 4ème Festival de Streetphotography, Galerie de l'Aiguillage aux Frigos, Paris 75013, 19 et 20 octobre 2019.
Entretien avec Ylan de Raspide de Studio Jiminy (Salon de la photo, 2019) sur la photo de rue. Cf. vidéos


Top